top of page

Comment prendre soin de votre intestin, votre deuxième cerveau ?


Image de katemangostar sur Freepik


La digestion est un sujet tabou, pourtant elle est cruciale pour notre santé. Le système digestif comporte notamment l’intestin, second système nerveux de l’organisme et siège de notre système immunitaire. Quel est plus précisément son rôle et comment en prendre soin ?


Ce qu’on appelle l’intestin est un long segment du tube digestif qui relie l’estomac à l’anus. Il est constitué de l’intestin grêle, du colon, du rectum et de l’anus. Il joue un rôle essentiel puisqu’il permet l’assimilation des nutriments provenant de l’alimentation dans le sang et le reste de l’organisme. Il est également un « grand sensible ». En effet, le microbiote intestinal héberge plus de 100 000 milliards de bactéries, 200 millions de neurones liés au cerveau par le nerf vague et 80% de notre système immunitaire y est localisé. Le microbiote intestinal est créé dès la naissance grâce au contact de la flore vaginale ou des micro-organismes de l’environnement. Il exerce un impact sur le système digestif, puisqu’il permet l’absorption des nutriments et minéraux, la synthèse des vitamines (B12, B6, B9, K), des acides aminés et des enzymes. Son évolution dépend de l’hygiène de vie (alimentation, hygiène, traitements médicamenteux reçus) et de l’environnement de l’individu. Il est désormais établi que la qualité de ce microbiote est importante pour notre santé digestive, mais aussi métabolique, immunitaire et neurologique. Par conséquent, la dysbiose intestinale, soit le déséquilibre et l’altération de la flore intestinale, peut être à l’origine de maladies inflammatoires, de troubles psychiques et neurologiques.


Les conseils suivants vous permettront de prendre soin de votre intestin, et ainsi de préserver et d’optimiser votre capital santé :

  • Prenez votre temps, mangez dans un environnement calme et mastiquez pour faciliter le travail de l’intestin : la mastication est la première phase de la digestion ; elle contribue à une meilleure digestion et assimilation des nutriments, et vous évitera ballonnements et troubles digestifs.

  • Ayez une alimentation variée, riche en vitamines, minéraux (fruits, légumes, graines germées) et fibres (céréales non raffinées, légumineuses, psyllium) pour garantir le bon fonctionnement du transit et ralentir l’absorption des sucres. Evitez les aliments industriels et raffinés, notamment les laitages (crème fraîche, beurre, fromage, glaces), les lipides d’origine animale (viandes grasses, charcuterie), les huiles raffinées et fritures et tous les excès glucidiques en particulier le sucre blanc, les confiseries, les céréales contenant du gluten.

  • Consommez des probiotiques, microorganismes vivants qui vont apporter un bénéfice au fonctionnement de votre organisme, et que vous trouverez dans les aliments fermentés (yaourt, kéfir, choucroute) ou sous forme de compléments alimentaires. Consommez également des prébiotiques, molécules dont se nourrissent ces « bonnes » bactéries qui résident dans l’intestin, et que vous trouverez dans les fruits, légumes, céréales, ainsi que dans l’oignon et l’ail.

  • Pratiquez une activité physique afin de favoriser le péristaltisme et l’évacuation des toxines par l’organisme.

  • Buvez suffisamment d’eau pour faciliter le transit intestinal. Arrivée dans le côlon, l’eau est réabsorbée à 80 % en temps normal : cela contribue au bon fonctionnement de la flore et participe au volume des selles (environ 200 ml / jour). Lorsqu’il n'y a pas assez d'eau consommée chaque jour, les selles ne sont pas assez hydratées et ne favorisent pas la progression des contractions intestinales qui assurent un bon transit. La tisane de mauve est également recommandée pour régulariser les troubles digestifs.

  • Diminuez le stress en pratiquant des exercices de respiration abdominale et / ou en massant le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre avec une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée mélangée à de l’huile végétale neutre (propriétés antispasmodiques, antalgiques, anti-inflammatoires et toniques pour le système digestif).

  • Nettoyez et régénérez votre intestin par des cures végétales saisonnières (notamment les monodiètes de pommes, bananes, poireaux ou riz), cures de charbon végétal « activé » (à prendre à distance des médicaments ou contraceptifs oraux), de chlorophylle (sous formes de jus verts ou en compléments), d’aloe vera ou de propolis.

  • Faites attention à la prise trop fréquente de certains médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires, laxatifs, antiparasitaires). En cas de prise de médicaments, pensez à protéger la flore intestinale après ou pendant le traitement médical.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page