top of page

Comment bien choisir ses compléments alimentaires ?



Vous trouverez des compléments alimentaires partout : dans les pharmacies, les magasins bio, sur internet et même dans certains supermarchés. Ils peuvent être de véritables coups de pouce pour notre santé, à condition d’avoir une bonne hygiène de vie. Pourtant, tous les compléments alimentaires présents sur le marché n’ont pas la même qualité. Comment bien choisir ses compléments alimentaires pour bénéficier pleinement de leurs bienfaits ?


Les compléments alimentaires sont des denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses, à savoir les formes de présentation telles que les gélules, les pastilles, les comprimés, les pilules et autres formes similaires, ainsi que les sachets de poudre, les ampoules de liquide, les flacons munis d'un compte-gouttes et les autres formes analogues de préparations liquides ou en poudre destinées à être prises en unités mesurées de faible quantité. Bien que similaires dans leur format, les compléments alimentaires ne sont pas médicaments. Destinés à la population générale, en bonne santé, ils n’ont pas vocation à remplacer un traitement médical. (Source : DGCCRF, 2018)


Voici quelques conseils pour bien les choisir :


  • Vérifier l’étiquetage des compléments alimentaires : certaines mentions sont obligatoires, telles que la liste des ingrédients, les allergènes majeurs, la quantité nette de denrée alimentaire, la date de durabilité minimale de consommation, les conditions de conservation et/ou d’utilisation, le nom ou la raison sociale et l’adresse de l’exploitant responsable des informations figurant sur l’étiquetage, le pays d’origine ou le lieu de provenance lorsque cette information est requise, un mode d’emploi, une déclaration nutritionnelle, la portion journalière de produit dont la consommation est recommandée, un avertissement contre le dépassement de la dose journalière indiquée, une déclaration visant à éviter que les complémentaires alimentaires ne soient utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié etc. Les compléments alimentaires doivent par ailleurs étiqueter les quantités des nutriments ou des substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique présentes par portion journalière recommandée.

  • Vérifier la nature et la qualité des ingrédients : se renseigner sur la concentration en principes actifs de chaque extrait de plante (titrage), qui confèrent les propriétés bénéfiques pour l’organisme. Un extrait titré est un extrait concentré en substances actives. Lorsque l'extrait n’est pas titré, la concentration en molécules actives n’est pas garantie. Par exemple, un extrait d’acérola doit être titré en % de vitamine C. Veiller également à la qualité des actifs (naturalité, origine géographique, mode de récolte etc) et à la méthode de fabrication.

  • Eviter les ingrédients néfastes pour la santé : sucres cachés (maltodextrine, sirops de glucose, dextrose), additifs (E951 aspartame etc), conservateurs (E211 benzoate de sodium, E202 sorbate de potassium), nanoparticules (E171 dioxyde de carbone, dioxyde de titane), solvants de synthèse (acétone, acétate d’éthyle etc). 

  • Vérifier les proportions de chaque ingrédient : observer la liste des ingrédients et l’ordre dans lequel ces ingrédients sont cités. Ceux listés en premier sont présents en plus grande proportion. Vérifier également le dosage en principes actifs.

  • Éviter les compléments alimentaires conservés dans de mauvaises conditions (magasins de déstockage, exposition en vitrine ou en plein soleil, compléments alimentaires déjà ouverts etc). Ils doivent être conservés à l’abri de la chaleur et de la lumière.

  • Faire attention aux allégations : les compléments alimentaires ne doivent pas faire état de propriétés de prévention, de traitement ou de guérison de maladies humaines, ni faire référence au rythme ou à l’importance de la perte de poids, ni faire référence aux recommandations émises par un médecin ou un professionnel de santé déterminé, ni laisser penser qu’un régime alimentaire équilibré et varié est insuffisant ou que le consommateur court un risque en ne consommant pas le complément alimentaire.

  • Rechercher l’efficacité par des études scientifiques et cliniques issues de laboratoires de recherches indépendants.

Même si les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, ils peuvent présenter des risques en cas de mésusage. Il est essentiel de respecter les conseils d’utilisation et la posologie indiqués sur le complémentaire alimentaire. Faire également attention aux cumuls de consommation de plusieurs compléments alimentaires et aux interactions potentielles avec des médicaments. Consultez un professionnel de santé en cas de doute.

bottom of page